Mon mari menace de ne pas venir au rendez-vous pour la liquidation : que dois-je faire ?

Posée par Claudie ,

mon (futur) ex mari en 2013 a engagé une relation intime avec une jeune collègue de travail me laissant avec nos trois garçons ( âgés à l'époque de 2à 8 ans) ...Il ne pouvait pas résister à cet amour passion me disait il à cette époque. et, de fait au retour de nos vacances de Noel que nous avons passé séparément dans nos familles respectives....il s'est installé au domicile de la jeune personne...les enfants le rejoignaient un WE sur deux .tout a fait désemparée ,je me retrouvais abandonnée avec ce que cela comporte d'humiliation, d'interrogations, de remise en cause !!!

par chance j'ai une famille ( parents et frère ) épatante auprès de qui j'ai toujours trouvé réconfort et aide ....mais nous sommes géographiquement éloignés!! et malgré toute leur bonne volonté et leur amour j'étais bel et bien seule avec mes trois enfants ......étant d'une nature plutôt positive et réactive après le choc je décidai que moi aussi j'étais désormais en droit de vivre ma vie comme je l'entendais! je fis donc la démarche de déposer une main courante pour faire date de l'abandon du domicile conjugal....Mo n futur ex mari de son côté avait établi de façon unilatérale qu'il me donnerait en attendant le divorce 350€/ mois pour nos enfants mais que je devrais me débrouiller pour payer les traites de l'appartement que nous avions acheté sous le regime de la communauté en 2010...

Avec l'aide financiière de mes parents et en revoyant mon credit depuis Avril 2014 je paye seule le remboursement du prêt. Entre mon futur ex mari et moi les relations étaient disons convenables....j'étais d'autant plus disposée à la conciliation que de mon côté je venais d'entamer une relation qui non seulement m'apportait beaucoup en réconfort et confiance en moi ...mais mettait

l'accent sur les manques de ma relation conjugale...Je précise que mon Ami est célibataire sans enfant et qu'il a très bien compris que je ne voulais pas le mêler à ma vie et qu'il y avait nous deux d'une part ...et mes enfants et moi d'autre part et que mes enfants sont et seraient toujours ma priori té et j'ai trouvé ainsi peu a peu un équilibre de vie...ce qui ne semblait pas étre le cas chez mon toujours mari devant la loi mais plus dans mon esprit et encore moins dans mon cœur....qui s'ouvrait chaque jour un peu plus vers la possibilité plus tard de refaire ma vie comme on dit !!!

C'est a ce moment la que mon futur ex arrive des sanglots dans la voix jurant ses grands !dieux que c'est moi e moi seule qu'il aimait et qu'il avait décidé de revenir!!!et de reprendre la vie conjugale.....

je li dit que cela n'est pas possible, que moi aussi j'ai changé et que je veux divorcer!!!!!

je vous passe les insultes, les menaces les chantages au suicide, les chantages avec les enfants....depuis plus d'un an c'est un harcèlement quotidien.....

ne pouvant plus vivre chez sa compagne qui ne voulait plus de lui je suppose, et devant mon refus de reprendre la vie conjugale il a pris un loyer en meublé à 10 minutes de chez moi( lui dit chez nous ce qui est peut être vrai devant la loi mais pas dans les faits!!!! durant notre mariage nous avions acheté un appartement estimé à 315000;€ et un studio locatif estimé à 100000€

Devant ma détermination il accepte l'idée d'un divorce à l'amiable, pour atténuer le choc du divorce pour mes enfants je décide de conserver l'appartement et de lui reverser sa part bien entendu il accepte, mais réduit arbitrairement de 50€ la somme mensuelle pour les enfants !!! je ne dis rien!! et nous alertons un de mes cousins éloignés, qui est notaire, que nous connaissons l'un et l'autre.....nous nous mettons d'accord sur les termes d'une liquidation patrimoniale, a quatre reprises il fait marche arrière , conteste, m'insulte, me charge aupres des enfants de toutes les fautes !!

me menace de s'en prendre à mon ami....finalement vendredi le notaire nous présente une liquidation qu'il accepte de signer...cette liquidation sera lundi chez notre avocat commun chez qui nous avons RDV jeudi pour établir la convention de divorce...pour présenter la requête avant les vacances d'été.....Ce WE il avait les enfants et a "inondé" ma messagerie d'insultes toujours sur le même théme : Bien sur il est parti mais je ne l'ai pas retenu!!!" c'est donc moi la seule fautive, c'est donc moi qui dois payer dans tous les sens du terme... ce n'est pas la moitié du prix de l'appartement auquel il a droit mais la totalité...et il menace de ne pas être au RDV jeudi chez l'avocat..!



Voilà ma situation dans les détails...que puis je faire...pour en terminer avec ce divorce même s'il n'est pas d'accord jeudi comme il semble le dire ? je ne supporte plus cette situation surtout vis a vis des enfants - j'espère que la chance aidant votre sîte trouvé par hasard sur internet sera le bon endroit pour le bon conseil

Divorcez en 1 mois à partir de 240€* TTC / Epoux
Devis gratuit et immédiat dans toute la France
La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Madame,

Compte tenu de la situation que vous décrivez, le divorce par consentement mutuel semble compromis, puisque votre mari change d'avis, vous fait du chantage et remet en question les modalités du divorce que vous déterminer.
Il faut donc que vous songiez à une autre procédure de divorce - contentieuse. Ces procédures sont plus longues, mais elles vous garantiront de mettre fin à votre mariage malgré la mauvaise volonté de votre mari.
Dans votre cas, vous avez deux possibilités :
- le divorce pour faute : votre mari a commis un adultère et a quitté le domicile conjugal. Il n'a pas, en plus, contribué équitablement aux dépenses du ménage (il a certes versé une pension alimentaire pour les enfants, mais il devait également participer aux autres charges dont vous parlez). Ces faits vous permettent de fonder un divorce pour faute. Néanmoins, puisque vous êtes actuellement en couple avec une autre personne, votre mari pourra également se prévaloir d'un adultère. Il faut donc y réfléchir.
- le divorce pour altération définitive de la vie conjugale : si vous ne voulez pas vous lancer dans un divorce pour faute, cette procédure est également possible. Et elle vous permettra de déposer une demande de divorce seule, malgré le refus de votre mari. Elle exige une vie séparée d'au moins deux ans : soit les époux vivent séparés depuis au moins deux ans lorsqu'ils demandent le divorce, soit le délai court après l'audience de conciliation et est prononcé une fois les deux années écoulées.

Sachez en tout cas deux choses : l'avantage de ces procédures contentieuses est que les questions patrimoniales seront tranchées par le juge. Votre mari ne pourra donc pas exiger éternellement des parts auxquelles il n'a pas droit.
Ensuite, il ne peut pas vous "obliger" à rester mariés. Ces procédures vous garantiront de mettre définitivement fin à votre mariage.

Si vous choisissez d'opter pour l'une de ces procédures, il vous faudra changer d'avocat : en effet, un avocat commun représente les deux époux. Si la situation se dégrade et que la procédure change, il ne peut représenter aucun des époux.