Contactez-nous au 01.83.75.81.10 de 9h30 à 13h et de 14h à 17h30 prix d'un appel local

Les plafonds de la pension alimentaire

Une pension alimentaire est déductible des impôts du parent débiteur. Existe-t-il une limite de plafond dans cette déduction ?

La pension alimentaire est déductible des revenus

Lorsque deux parents divorcent, le parent qui a le plus de ressource va verser une pension alimentaire à l’autre. Le parent qui perçoit la pension alimentaire est celui chez lequel l’enfant habite et celui a qui a moins de ressources.

Le parent débiteur peut déduire de ses revenus le montant annuel de la pension alimentaire qu’il verse.

A noter : A l’inverse, le parent créancier doit la déclarer le montant annuel de la pension qu’il perçoit.

 

Les plafonds à la déductibilité

Il existe cependant des limites de certains plafonds à la déduction de la pension alimentaire.

Les pensions alimentaires en espècesversées pour l’entretien des enfants mineurs ne sont déductibles du revenu global sont déductibles dans leur intégralité dans la mesure où elles ne sont pas excessives.

Les pensions alimentaires en espècesversées pour l’entretien des enfants majeurs sont déductibles dans la limite de plafonds par enfant et par an.Ainsi, ces pensions sont déductibles du revenu imposable 2018 dans la limite de 5 888 euros par enfant et par an. Sous réserve de pouvoir produire les justificatifs nécessaires. 

Le parent débiteur peut aussi allouer une pension alimentaire sous forme d’un avantage en nature : hébergement de l’enfant ou du parent, frais de nourriture, etc. Dans ce cas, il peut déduire un forfait de 3 500 € sans justificatifs.

A lire également sur le même sujet :