Quels sont les frais à prévoir en cas de divorce ?

Posée par s.dumas,

Marié depuis le 23 /10/1965.

3 enfants qui ne sont plus à charge.

Ma femme n'a qu'une retraite de 2514€ annuel et n'a de ce fait que très peu travaillé.

De mon côté, ma retraite est de 2959, 74 € mensuel à laquelle je dois pour l'instant rajouter une indemnisation temporaire de 805, 15€, soit un montant global de 3764, 89€.

Je réside à la Réunion, le jour ou je rentrerais en métropole il ne me restera que les 2959 €.

Depuis septembre 2009, date à laquelle je ne vis plus avec ma femme, je lui verse mensuellement 800 € , regle en totalité les impôts sur les revenus ainsi que les taxes foncières et d'habitations sans oublier les diverses assurances ( voiture et habitation.)



A ce jour, je voudrais savoir en cas de divorce, quels seront les frais, ainsi que ce que je dois prévoir comme montants , mensuel ou forfaitaire la concernant.



Par ailleurs, je veux aussi savoir si après le divorce, je reste encore à charge s' il y a besoin de soins particuliers ou si la maison de retraite s' impose.



En clair, je me sens demuni et souhaiterais que l'on me renseigne avant d'entamer une procédure de separation ou de divorce.

Quelle est dans ma situation la procédure la mieux adaptée?



Merci par avance de votre réponse maître.

Divorcez en 1 mois à partir de 240€* TTC / Epoux
Devis gratuit et immédiat dans toute la France
La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Bonjour Monsieur,

Vous et votre femme êtes encore mariés et donc êtes toujours liés par les obligations liées au mariage, parmi lesquelles la contribution aux charges du ménage, et le devoir de secours.
Vous remplissez vos obligations en aidant votre femme et en participant aux charges. Il sera important de conserver des preuves de ces participations dans le cadre d'un divorce.

Les frais liés à votre divorce seront les frais d'avocat ainsi que de notaire si un bien immobilier est à partager. Ces frais sont en principe partagés entre les époux.
N'ayant plus d'enfants à charge, une pension alimentaire ne sera pas nécessaire.
Entre les époux, une prestation compensatoire doit être prévu si l'un d'eux subi une baisse de niveau de vie significatif du fait du divorce. Son calcul prend en compte le patrimoine et les revenus des époux, mais également la durée du mariage, l'état de santé de chacun, etc.
Mais elle n'est pas obligatoire : il faut que cet écart existe. Compte tenu de la situation que vous décrivez, elle ne sera pas forcément nécessaire.

Une fois le divorce prononcé, vous n'êtes plus lié d'une quelconque obligation envers votre épouse : le mariage disparait, et les obligations matrimoniales aussi. Vous n'aurez donc pas de charges supplémentaires concernant votre femme après votre divorce.

Le divorce est plus souvent conseillé : la séparation de corps met uniquement fin à la vie commune, mais les liens du mariage et les obligations subsistent. En revanche, comme je vous l'ai expliqué plus haut, le divorce fait disparaitre le mariage et les obligations. Il s'agit donc d'une situation plus sûre.
La procédure de divorce dépend ensuite de vous et de votre épouse :
- procédure amiable si vous êtes d'accord pour divorcer ainsi que sur les conséquences de votre divorce
- procédure contentieuse si un conflit subsiste (désaccord sur les conséquences, refus de divorcer d'un époux, faute à invoquer, ...)