Je suis remarié avec un second enfant : puis-je obtenir la diminution de la pension alimentaire ?

Posée par ronnie59,

Bonjour Maître,



Je verse une pension alimentaire de 123€ par mois pour un enfant de 10 ans depuis mon divorce déta du 12 octobre 2010. Ininitialemnt elle était de 120€ et je l'ai augmenté depuis.

Ma question est de savoir vu que ma situation familiale a changé, puis-je demander la révision de la pension alimentaire,

en effet je me suis remarié le 27 avril 2012 et eai un enfant né le 9 juin 2014, ma femme ne trvaille pas , je gagne 1800 € net par mois, mon ex femme gagne 1400€ net par mois.

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Bonjour Monsieur,

Pour pouvoir demander la révision de la pension alimentaire, le demandeur doit justifier la survenance d'un "fait nouveau". Il s'agit d'un changement de situation significatif, important, que fonde la demande de révision.
Le fait que vous soyez remarié et que vous ayez un autre enfant constitue un fait nouveau. Vous pouvez donc déposer une demande de révision devant le juge aux affaires familiales.
La suite dépend ensuite du juge : il peut accepter ou refuser votre demander de diminution de la pension alimentaire.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.