Mon mari souhaite faire un rachat de crédit : doit-il le faire après le divorce ?

Posée par sab,

nous voulons faire un divorce par consentement mutuelle. nous somme d accord pour nos enfants. et la maison et la voiture ou nous avons des pret en commun. il a consulter un courtier qui lui a fait une simulation de pret pour tout regrouper mais lui dit que nous devons divorcer pour pouvoir le faire. comment doit on proceder pour que cela soit prit en compte dans le divorce.

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Madame,

Il faut en effet attendre que le divorce soit prononcé pour que votre mari puisse effectuer le rachat de crédit - s'il l'effectue avant, vous pourrez vous retrouver soumise au principe de solidarité.
Il n'est pas nécessaire que cette opération apparaisse lors de votre divorce : vous devez, dans votre convention de divorce, préciser la répartition des biens et des dettes. Vous indiquerez donc dans la convention les prêts que votre mari s'engage à reprendre et à rembourser seul. Les opérations qu'il effectuera ensuite pour organiser son remboursement n'entrent pas en jeu.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.