Comment sont partagés les liquidités lors du divorce ?

Posée par poussin,

Nous sommes mariés sous la communauté.

J'ai quelques difficultés à faire admettre à mon épouse que les liquidités doivent ètre à 50% pour chaque

époux puisque ce sont des économies accumulées ensemble pendant notre vie commune. Elle en détient les cinq huitième. D'autre part des travaux de rénovation ont été engagés par les économies du couple pour un héritage immobilier qui lui vient de ses parents et qui lui est propre. A prendre donc en compte ma part d'investissement dans son bien immobilier personnel.

Divorcez en 1 mois à partir de 240€* TTC / Epoux
Devis gratuit et immédiat dans toute la France
La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Monsieur,

La répartition des liquidités (comptes bancaires joints ou séparés, livrets, comptes épargnes, etc.) dépend avant tout de l'origine des biens.
Les fonds communs doivent faire l'objet d'un partage, peu importe qu'ils soient placés sur un compte commun ou un compte séparé. Les fonds communs englobent les revenus et salaires, les gains et les revenus issus de fonds propres.
Dans ce cas, chaque époux droit à la moitié de ces différents produits bancaires ou économies.
En revanche, si les fonds déposés sur un compte sont des fonds propres (issus d'un héritage ou d'une donation), l'autre époux n'a aucun droit dessus. Il faut cependant pouvoir prouver leur origine.

Concernant les travaux engagés pour un bien propre : votre femme, à qui appartient le bien, a une dette envers la communauté - et pas envers vous directement. Elle doit donc verser une récompense à la communauté - le montant des travaux. Cette récompense rejoint l'actif commun, qui sera ensuite partagé entre votre épouse et vous.