Prenez-vous en charge une procédure de transformation de séparation de corps en divorce ?

Posée par Forestier,

Je suis séparé à l'amiable de corps et de biens d'avec ma femme depuis près de 3 ans. Pour pouvoir me remarier nous souhaitons transformer ce jugement en divorce toujours à l'amiable. Tous les engagements de chacun ont déjà été traités par le premier jugement. Nous avons engagé une procédure avec un avocat de Lille pour ce faire. Mais la juge montre de la mauvaise volonté dans la mesure où ma femme est malgache mais naturalisée française depuis 1994 (elle habite à Paris) et où moi je suis à cheval sur Madagascar et la France (j'ai une maison à Perpignan). Il en résulte que mon avocat pris conjointement avec ma femme veut me rendre mon dossier. Nous demandons simplement la transformation du premier jugement en divorce à l'amiable). Qu'en pensez-vous et que me proposez-vous?

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Monsieur,

Notre cabinet ne prend pas en charge ce type de dossier. Nous nous chargeons exclusivement des procédures de divorce par consentement mutuel.
Cordialement,


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.