Posée par M. Perdu,

Bonjour



J'habite au fond d'une impasse dans une maison dont ma femme et moi sommes propriétaire. Depuis juillet 2014 ma femme loue un 2 pièces à l'entrée de cette impasse à 30 mètres de la maison. Elle ne dort plus avec moi dans notre domicile. Moi je reste avec mes 3 enfants dont une est encore mineure. Ma femme passe pourtant régulièrement voir les enfants, elle est infirmière et n'est pas régulièrement disponible, en 2012 las de ne pas avoir suffisamment d'intimité avec elle car trop souvent absente, je l'ai trompé et l'ai regretter mais trop tard. C'est ce qui a déclencher son départ du domicile. Aujourd'hui c'est moi qui gère principalement le quotidien seul. Quand j'arrive le soir de mon travail, je sais en regardant les vitres de son 2 pièces si elle est là où pas. Cette situation est difficile pour moi et j'aimerais divorcer si possible par consentement mutuel, mais nous avons ce bien commun. Dois je partir de la maison ? mais je me dis que mes enfants ne sont pas encore autonomes... Ma femme gagne un salaire plus important que le mien,moi je ne peux pas me permettre de prendre une location comme elle. Pendant toutes ces années je lui ai permis de faire sa carrière pendant que je m'occupais du quotidien dans la maison. Aujourd'hui je me sent assez isolé à ne pas savoir quoi faire pourriez vous un peu

m'éclairer sur ce que je pourrais faire pour commencer...



En vous remerciant

Divorcez en 1 mois à partir de 240€* TTC / Epoux
Devis gratuit et immédiat dans toute la France
La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Bonjour Monsieur,

Il n'est pas nécessaire que vous quittiez de suite la maison. La première question est d'abord de savoir quel type de divorce vous allez engager.
Un divorce par consentement mutuel suppose que vous et votre épouse êtes d'accord pour divorcer, mais aussi que vous vous entendez suffisamment bien pour fixer les conséquences du divorce : garde de vos enfants, sort du bien immobilier, pension alimentaire, prestation compensatoire ...
C'est uniquement dans ces conditions que vous pourrez lancer une procédure de divorce par consentement mutuel. Dans le cas contraire, vous devrez opter pour un divorce contentieux : divorce accepté, divorce pour altération définitive du lien conjugal ou divorce pour faute (en sachant que votre adultère sera considéré comme une faute).
Il est donc important que vous en discutiez avec votre femme, pour savoir vers quelle procédure vous diriger.

Pour vous éclairez sur vos autres questions :
- si la différence de revenus entre vous et votre épouse est significative, elle peut vous ouvrir le droit à une prestation compensatoire.
- il est possible que vous puissiez garder la maison dans laquelle vous vivez, soit en rachetant les parts de votre femme, soit en guise de prestation compensatoire. Si vous obtenez la garde habituelle des enfants, il est également possible que vous conserviez l'usage du domicile conjugal.